Quel est le tarif d’une assurance scooter ?

Quel est le tarif d’une assurance scooter ?

Vous possédez ou pensez acheter un scooter ? Ce moyen de transport séduit de plus en plus le public par son prix abordable, sa légèreté, rapidité. Il est également pratique pour se garer et gagner du temps sur les embouteillages. Mais qu’en est-il de son assurance ? Assurer son véhicule est obligatoire par la loi sous peine de recevoir une sanction et une amende. Nous allons vous exposer les différents types d’assurances scooter afin que vous puissiez faire le bon choix !

Les différentes assurances scooter proposées.

Attaché avec les documents d’immatriculation du véhicule et le permis de conduire ainsi que la déclaration d’informations nécessaires à la conduite (si le scooter est limité par des bonus, c’est-à-dire si sa cylindrée est supérieure à 80 cc), vous pouvez poser des questions en vous rendant auprès de la compagnie d’assurance de votre ville, Ou utilisez les services d’une ou plusieurs agences de comparaison d’assurances pour déterminer le meilleur choix, selon que vous en choisissez une dans votre ville ou de commander en ligne. La seule chose qui doit être garantie est la responsabilité civile, qui couvre les dommages aux tiers (y compris les passagers transportés) causés par l’entrée et la sortie des machines. Dans le cas contraire, toutes les autres garanties vous seront laissées. Vous déterminerez le but du véhicule en fonction de sa durée de vie, de ses conditions et de sa valeur. Si le scooter est neuf, il est préférable de demander une garantie lors d’une réclamation pour protéger sa valeur. On peut distinguer trois types de garanties :

  • La formule au tiers;
  • la formule intermédiaire;
  • la garantie tous risques.

La formule de base « tiers » ne couvre que les risques obligatoires de responsabilité civile. La formule comprend également des garanties de « défense pénale et de recours » (certaines compagnies d’assurance appellent généralement cela « protection juridique ») et parfois des garanties « d’assistance ». Outre la responsabilité civile, la protection et l’assistance juridiques de base. Les garanties soi-disant « intermédiaires » ou « tiers élargi » comprennent généralement le vol (déduit à la valeur obsolète, ou alternativement à la valeur de remplacement), feu brisé (par exemple, optique de phare cassée et pièces de verre de véhicule). Outre les garanties fournies par les deux formules ci-dessus, La garantie « tous accidents » aussi appelée « tous risques » comprend également les dommages aux deux-roues en cas d’accident ou de collision, les événements météorologiques (hors catastrophes naturelles), et sinistre technique ainsi que le vandalisme (généralement non couverts par la garantie contre le vol). Certaines assurances « tous risques » incluent des garanties conducteur (à vérifier). Les garanties apportées par ces formules varient d’une compagnie d’assurance à l’autre. Par conséquent, selon le contrat, casques, accessoires, équipement du conducteur, etc. Cela peut être garanti.

Lire aussi :   Qu'est ce qu'un enseigniste ?

Critères de tarification.

Votre compagnie d’assurance calculera les primes de base applicables à votre scooter en fonction de différentes normes liées à ce qui suit : Le scooter avec sa fonction, sa marque, son modèle, son âge, sa valeur (le cas échéant). Le conducteur grâce à son âge et l’ancienneté du permis de conduire (les jeunes conducteurs seront concernés par la réduction des tarifs dans les 3 premières années), l’historique (réclamations et primes pour les véhicules de plus de 80 cm3, permis de conduire retiré ou suspendu, etc.), L’existence de conditions de conduite exclusives dépend parfois des forfaits de kilométrage ou du trafic limité. Les formules offrant des garanties plus complètes coûteront plus cher. La garantie facultative sera facturée séparément. La zone d’utilisation (urbaine ou rurale), ainsi que les conditions du garage de nuit (fermé ou non), sont utilisées pour déterminer le coût de la prime « vol ». Enfin, le dernier critère est l’usage de l’engin (privé, professionnel, etc…)

La fourchette de prix

En plus des normes de tarification ci-dessus, le prix dépend bien sûr de la compagnie d’assurance. Chaque compagnie d’assurance est libre de choisir le taux qu’elle juge approprié. Compte tenu de tous les critères ci-dessus, il est très difficile de donner une fourchette de prix précise. Cependant, on peut préciser que le prix minimum pour un conducteur expérimenté pour conduire un scooter 50 cc au troisième tarif ne sera pas inférieur à 150/170 euros. Pour tous les scooters d’une valeur maximale de 1200 euros, tous les risques dépendront du prix, selon le conducteur, la région, etc. Le prix est d’au moins 390/400 euros, et les jeunes conducteurs peuvent dépasser 1000 euros.

Lire aussi :   Trouver la meilleure formation professionnelle à Nice

Comment bien choisir l’assurance de son scooter ? 

Pour vous faciliter la vie dans vos déplacements au quotidien, vous avez décidé d’acheter un scooter. Si cet engin a su se faire une place de choix sur le marché des deux-roues auprès des jeunes, il plaît désormais beaucoup aux actifs, désireux de laisser la voiture de côté pour se rendre au travail, en bénéficiant toutefois d’un moyen de transport efficace. Si vous avez choisi le modèle et la couleur du bolide, il est maintenant temps de penser à un autre élément indispensable : l’assurance. Mais peut-être, vous sentez-vous un peu perdu pour le choix de cette dernière ? Si c’est le cas, rassurez-vous : nous sommes là pour vous donner quelques pistes qui vous permettront de faire un choix éclairé.

Pour commencer : faire un état des lieux

Il existe de nombreuses assurances différentes, chacune avec leurs options et garanties. Si certaines vous seront probablement utiles, voire indispensables, d’autres pourraient ne faire qu’alourdir votre facture mensuelle, et ce n’est sûrement pas ce que vous cherchez. Pour éviter ce genre de problème, l’idéal est de savoir ce qu’il vous faut, ou du moins ce qui s’en approche le plus, avant même de commencer à comparer les différentes offres. Pour cela, essayez de dresser une rapide liste des points importants ; ce sont ceux qui vous feront choisir des options particulières, ou qui pourront influer sur le montant de la cotisation :

  • L’état du scooter : neuf, occasion en très bon état, vieux modèle dans un état moyen.
  • Le mode de financement du scooter. Si vous achetez votre deux-roues d’occasion pour quelques centaines d’euros, l’enjeu ne sera pas le même que pour un véhicule valant plusieurs milliers d’euros. Et si vous l’achetez à crédit, mieux vaut être bien couvert, car vous devrez rembourser les mensualités du scooter, et ce, même s’il est endommagé ou si on vous l’a volé.
  • La puissance du scooter : un 50cc coûtera moins cher à assurer qu’un 125c ou plus, pour lequel il faut posséder le permis B.
  • L’endroit où le scooter sera garé : si vous n’avez pas la possibilité de l’entreposer dans un garage ou autre lieu clos, il sera plus sujet au vol ou aux dégradations de tout genre. Mieux vaut anticiper cette situation également.
Lire aussi :   Assurance scooter Yamaha : comment y souscrire ?

Etape suivante : comparer les offres

Maintenant que vous avez mis en relief les éléments importants pour sélectionner une assurance adaptée à vos besoins, vous pouvez alors rechercher le contrat qui vous conviendra en toute sérénité. Si les compagnies d’assurance classiques proposent des assurances pour les deux-roues, il en existe d’autres comme ce site dédié à l’assurance scooter. Rendez-vous sur leur page pour plus d’informations.

 

Post Comment